Visitez Dabou…

Si vous arrivez à Dabou pour la première fois, vous serez certainement un peu perdu. Les sites touristiques n’apparaissent pas à première vue. Pourtant, le Leboutou regorge d’énormes potentialités touristiques à exploiter. Visite éclair !

Le front lagunaire de Dabou et les plages de Gbougbo, Pass, N’Gatty offrent une belle vue. La résidence du 1er Président de la Côte d’Ivoire, Felix Houphouët-Boigny, alors médecin à Bouboury (village de Dabou).

Le fort de Louis Faidherbe – construit en 1853 – est situé en bordure de la lagune. Il a servi aux colons français comme couverture militaire et transit. Nous n’avons pas pu le visiter, car transformé en un camp des FRCI (Forces républicaines de Côte d’Ivoire).

DSCN8299Le Lycée Tiapani Dominique, à l’époque Ecole Normale, est un Lycée d’Excellence qui a vu passer d’importantes personnalités du pays dont l’ex-Président de la République Henri Konan Bédié, le ministre Laurent Dona Fologo, l’ex-directeur du Port Autonome d’Abidjan Marcel Gossio, pour ne citer que ceux-ci.

tiapanyLa grande Mosquée, construite entre 1970 et 1971 par les arabes, fait partie des plus fascinants sites touristiques de la ville, avec une architecture unique.

DSCN8325La Paroisse Immaculée Conception a été construite en 1896 par les pères Hammard et Bedel. Elle est la 4ème après celle de Bassam, Moosou et Memni. C’est dans cette église que le 1er prêtre ivoirien René Kouassi a été ordonné le 1er mai 1934.

DSCN8214L’ancien centre-ville ou quartier Bastos avec ses anciennes maisons aux architectures et aux matériaux particuliers. Certaines d’entre elles sont vieilles de plus de 100 ans et continuent d’être habitées. Une grande partie des sites touristiques à Dabou se trouvent dans ce quartier qui est connu comme étant l’un des plus anciens de la ville.

DSCN8286Sur le plan culinaire, le peuple Adjoukrou est réputé pour être un grand consommateur d’attiéké (un mets fait à base de manioc) comme le dit cette célèbre maxime populaire: « Adjoukrou mange attiéké sans boire de l’eau ». Ils ont même une spécialité. Il s’agit de l’attiéké mélangé avec de l’huile de palme appelé « Egb-mum » et accompagné de sauces particulières :

attieke_huile_rougeLa sauce feuille avec du poisson, viande ou escargots, crabe, appelée « Soum-redi ». La sauce claire avec du poisson frais ou fumé (hareng, mâchoiron, filet, etc.) appelée, « Mredi-utu ».

Texte & Photos : Cyriac Gbogou

*article réalisé avec la collaboration du Service Socio-culturel de la Mairie de Dabou.

Publicités

2 Comments

Add yours →

  1. Merci de nous faire découvrir les richesses de la CI

    J'aime

Donnez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :