Kévin Gbatégnon, du risque et de la chance

C’est au marché de « La Cité » de San pedro que nous avons rendez-vous avec Kévin Gbatégnon. Au premier étage de ce marché couvert, le jeune entrepreneur a installé son bureau. Une pièce étroite chaudement colorée. Tout au fond, une table et deux chaises face à face servent de bureau. «Bienvenue à First Limited», lance Kevin. Son entreprise est spécialisée dans l’évènementiel et dans la publicité. S’il est si fier de la présenter, c’est que, pour y arriver, le jeune père de deux (2) enfants a dû faire des choix. Parfois déroutants. Témoignage.

Un fou. C’est ainsi que les proches de Kévin Gbatégnon le désignent. «Depuis que je me suis lancé dans l’entrepreneuriat, plusieurs amis ont du mal à comprendre. Certains auraient voulu que je reste dans la boîte dans laquelle j’étais», affirme-t-il avec le sourire. Pour lui, « c’est une histoire à raconter ».

Elle commence en 2004. Cette année sonne pour Kevin le début de la rencontre avec le monde du travail. « Après mon BTS en finance comptabilité, je commence un stage à l’Agepe (Agence d’Etudes et de Promotion de l’Emploi))», se souvient-il. L’année qui suit, il atterrit à la SIMAT (Société Ivoirienne de Manutention et Transit) Abidjan. Puis, un passage rapide à la société de transport UTB, en tant que « Agent d’enregistrement de Bagages ». « A Adjamé (commune populaire), où je travaillais, j’ai aidé une dame en veillant sur son enfant pendant qu’elle faisait ses courses. Pour me récompenser elle m’a permis d’avoir un stage à l’agence de la CNPS de Koumassi ».

Les années passent et se ressemblent presque pour Kévin. Sa vie est une succession de stages. Et puis… décembre 2011 : « La SIMAT me rappelle. Cette fois pour un CDI de comptable. A San Pedro ». Kevin s’installe dans la ville balnéaire avec femme et enfants. Sa situation professionnelle est au top.

Comptable ou acteur culturel, il faut choisir

IMG_4699Kévin refuse, cependant, de se contenter de cette stabilité. « J’aime la musique, j’aime organiser des spectacles. J’ai commencé à le faire ici à San Pedro », se souvient-il. Des Spectacles Live, des concepts comme « Couleur Vacances », des productions d’artistes. Kévin ne chôme pas non plus de ce côté (culturel) de sa vie. Même si ses activités restent encore informelles. Il innove. Attire du monde. Son business fonctionne. Les choses vont tellement bien que sa vie est partagée. Il lui faut faire un choix, « au risque de perdre les deux », craint-il à cette époque.

5 novembre 2014, Kevin rend sa démission. « Personne n’a compris pourquoi il a quitté une situation stable pour se lancer dans l’entrepreneuriat », s’interroge une de ses amies. Mais, le jeune entrepreneur sait qu’il peut compter sur le soutien de sa famille. « Ma femme m’a encouragé à me lancer. C’est un appui de taille », lance-t-il en ajoutant : « Et puis, j’ai eu le temps de faire quelques économies avant de me lancer. On n’arrive pas dans l’entrepreneuriat sans préparation. Je pense que je suis prêt », soutient Kévin avec fermeté.

Entrepreneur chanceux

First Limited est donc lancé. Et les bonnes nouvelles arrivent aussitôt. Une banque de la place décide de l’accompagner dans son projet d’entreprise. Dans la foulée, une ONG espagnole, qui a des activités dans la région, le désigne comme représentant en Côte d’Ivoire. Ses locaux vont servir de siège de représentation de cette ONG.

Aujourd’hui, Kévin Gbatégnon ne se fait pas d’illusions. « Je sais que le chemin ne sera pas facile. Si les choses commencent bien pour moi, c’est parce que je me considère comme un chanceux », nuance-t-il.

Texte : Israël Yoroba & Photos : Jacques Kouao

Publicités

2 Comments

Add yours →

  1. Go for it Kevin! Merci Israël pour cet article sur l’entrepreneuriat.

    J'aime

  2. « Ma femme m’a encouragé à me lancer. C’est un appui de taille ». Parfait, il faut toujours un soutien et c’est celui là le plus important (le soutient de la conjointe). Beaucoup de courage car tu savais ce que tu gagnait en tant qu’employé, mais tu ne savais pas ce que tu perdais en tant qu’employé. Le chemin, il est long et il n y’a jamais de bon moment pour se lancer. On se lance et on améliore au fur et à mesure. Le plus important c’est le Résultat Final. ON est ENSEMBLE. Dieu t’y aidera en plus de ton abnégation, ton courage et ta Foi.

    J'aime

Donnez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :