Il était une fois, les « Bété »

Bété. Ethnie parlée par plusieurs peuples installés parfois à l’Ouest, au Centre-Ouest ainsi Sud-Ouest. Pourtant, l’on se perd en conjecture quant à l’origine du mot ‘’bété’’. Parmi toutes les explications, retenons-en deux. Elles sont racontées par un notable de Garahio (Un village dans la ville de Gagnoa).

L’histoire commence au début de la colonisation. Dans leurs conquêtes, les « Blancs » rencontrent des habitants organisés en cantons. Ceux-ci mènent la lutte pour leur survie. Le Colon réplique avec des fusils et de la poudre à canon.

Devant cette puissance de feu, les peuples en place mandatent un porteur de paix. Le corps recouvert entièrement de kaolin blanc, ‘‘l’envoyé’’ se dirige vers les colons en tenant une plante qui symbolise la paix. Geste pacifique, qui traduit la volonté du peuple hôte à vivre en paix, en harmonie avec l’étranger. « Bètè », lance le médiateur, en saisissant les pieds de son adversaire. Ce qui signifie : « faisons la paix » !

La légende raconte aussi que les colons anglais, à la recherche d’esclaves en Côte d’Ivoire, arrivent à Sassandra (autrefois appelé ‘‘Nihiri’’). Ils croisent des hommes beaux, imposants par leurs carrures et leurs formes. ‘‘Better, it is beautiful’’, s’exclament les colons. C’est donc une mauvaise récupération ou prononciation du mot ‘‘better’’ qui aurait engendré le mot ‘’bété’’.

Texte Angeline DJERABE & Photo : Israël Yoroba

N’oubliez pas de voter pour Hello Afrika

Publicités

Donnez votre avis

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :